August 28th in September 11 Attacks Research and Analysis, Uncategorized by .

A message to attendees of the French conference, SEPTEMBER 11, 2001 – DUTY OF MEMORY

This is the video version (with French subtitles.) (English version below the French version) Le texte ci-dessous est un projet de copie d’un message à mes amis François Sebesi et François Roby, qui interviendront lors d’une conférence française sur les 9/11, 11 SEPTEMBRE 2001- DEVOIR DE MÉMOIRE Preuves techniques et scientifique …

This is the video version (with French subtitles.)

(English version below the French version)
Le texte ci-dessous est un projet de copie d’un message à mes amis François Sebesi et François Roby, qui interviendront lors d’une conférence française sur les 9/11,
11 SEPTEMBRE 2001- DEVOIR DE MÉMOIRE

Preuves techniques et scientifique de l’effroyable imposture.

27 août 2018

 

Bonjour, Je suis Steve De’ak, j’envoie mes salutations à mes amis, François Roby et François Sebesi, aux participants de la conférence, 11 SEPTEMBRE 2001- DEVOIR DE MÉMOIRE et aux chercheurs de Vérité sur le 11 Septembre partout dans le monde.

Cela fait dix-sept ans, mais je peux me rappeler exactement où je me trouvais, et ce que je faisais, lorsque le World Trade Center a été attaqué. Je suis sûr que la plupart d’entre nous le peut. Pour ceux d’entre vous qui étaient trop jeunes pour se souvenir, 2001 était une époque où les téléphones cellulaires  n’étaient pas équipés de caméras, Internet et le « réseaux sociaux » était du texte uniquement dans un espace de discussion et YouTube rien de plus qu’une lueur dans « l’oeil a tout voir » des services de renseignement. Par rapport à aujourd’hui, en 2001, les ressources en ligne étaient limitées.

Choc et sidération 

Pour moi, je roulais pour aller travailler quand j’ai entendu les nouvelles, quand je suis arrivé, je me souviens, au début, on ne savait pas ce qui était arrivé. Comme une scène d’un film catastrophe, une explosion était sortie de la tour nord du World Trade Center avec un trou béant, grimaçant sur son côté, crachant des nuages ​​de poussière, du papier et de la fumée. Comme les televisions ont concentré leurs caméras sur la face nord de la Tour Nord, les premiers rapports de témoins nous parvenaient; certaines personnes ont dit que c’était une bombe, certains ont dit que c’ était un petit avion, et certaines personnes ont dit qu’ils ont vu des missiles, mais CNN a choisi de suivre ce que l’un de leurs dirigeants, Sean Murtagh, a déclaré, en affirmant que c’était un grand jet commercial ; nous fournissant un indice quant à la façon dont la ruse a été accompli. En utilisant la puissance de la suggestion, ils ont mis en scène l’assaut de nos sens, et la défiance à notre santé mentale collective, qui nous attendait « au coin de la rue» quand ils ont diffusés ce que nous avons pensés, être un avion volant au travers d’un bâtiment en acier.

Choc et sidération est un terme utilisé pour décrire une stratégie militaire de domination rapide d’un ennemi en appliquant une force écrasante. Le 11 Septembre l’ennemi ,c’était  «nous le peuple », et la force écrasante était la puissance de feu de la machine de propagande occidentale. Ćest à ce moment que les pouvoirs en déclares la guerre au reste d’ entre nous, et comme cela est souvent le cas en temps de  guerre, le bombardement initial avait pour but de nous imposer la soumission et éliminer toute chance de résistance. Sous un implacable, bombardement  d’images terrifiantes toute la journée et les descriptions, d’images d’horreur dans le bas Manhattan, nous avons été pour un temps un latéraux maléable et prévisible dans les mains des propagandistes. Aujourd’hui cependant, avec l’avantage d’une décennie et demi de recul, dans les émissions archivées de la matinée du 11 Septembre, nous pouvons voir la facilité avec laquelle nous avons été trompés.

Les télévisions ont ignorés les rapports des témoins dans la rue, en faveur de l’histoire racontée par leurs dirigeants, et parce qu’il y avait seulement une courte période de 18 minutes entre l’explosion à la Tour du Nord, et les boules de feu « en direct » de UA 175, nous n’avons pas eu le temps de remettre en question quoi que ce soit.

En témoignage de l’efficacité de la propagande, encore à ce jour, ce qui semble être la grande majorité de l’humanité est désespérément envoûté par ce qui équivalait à un effet spécial bon marché, délivré avec un visage serieux par des figures de proue du gouvernement et des médias, qui ont prétendument notre intérêt de peuple à l’esprit, mais qui, en fait, se nourrissaient et manipulaient notre confiance (et notre foi endoctrinée en l’autorité) pour nous faire croire des choses impossible

Leur but apparent était de nous forcer à choisir entre le maintien de notre raison, en regardant 9/11 pour la fraude, qu’il est, ou suivre la foule et se fondre dans ce que le regretté Gérard Holmgren a appelé, la« sénilité intellectuelle. » Malheureusement, le monde a choisi cela, avec les fruits de notre apathie commune et de l’ignorance volontaire d’être un Etat policier mondial en plein essor, la guerre sans fin, et un record honteux de pillage, d’assassinat et de tortures.

Au fil du temps, le brouillard de la guerre dissipé, les gens ont commencé à réaliser quelque chose allait très mal avec l’histoire officielle, et beaucoup se sont tournés par « confort » vers le Mouvement pour la Vérité sur le 11 Septembre , en pensant que au moins quelqu’un faisait quelque chose à ce sujet. Nous pouvions voir l’ argent collecté, les pétitions en cours de signature, les affaires judiciaires en cours d’ ouverture, les panneaux d’ affichage affichés, et même Richard Gage sur C Span, mais si vous mettez de côté la rhétorique et que l’on examine les résultats de leur militantisme, tout ce que le mouvement pour la vérité a accompli est d’empêcher une discussion ouverte sur les faits

Trouver la vérité, la vérité réelle, de ce qui est arrivé ce jour-là,  est presque impossible en suivant le travail du mouvement pour la vérité. Les dirigeants ont tout simplement ignorés des preuves qui contredisent leurs arguments et ils continuent comme si ils ne les avaient jamais vus.

Ils argumentent publiquement contre eux même , comme si seulement leurs hypothèses avaient du poids, tout en pointant un doigt hypocrite les uns sur les autres (et sur tout le monde), en accusant chacun d’être un infiltré. Je ne suis pas expert, mais c’est exactement ce que j’attendrais de faux prophètes dans un faux mouvement pour la paix ; Je soupçonne que c’est ce à quoi ressemble une opposition sous contrôle

A partir de maintenant, il devrait être devenu évident qu’exposer la vérité n’a jamais été leur but; que leur intention a toujours été de diviser et de nous seduire. Une bonne propagande vise toujours l’émotion, sans raison, qui révèle pourquoi les chercheurs de vérité se mettent souvent en colère quand quelqu’un remet en question quoi que ce soit que nous croyons s’être produit le 11 Septembre, parce que nous y sommes émotionnellement attaché. Mais la vérité est ce qu’elle est, si elle est d’accord avec nous, ou avec ce que le mouvement 9/11 Truth vend. Si la vérité est le but, elle ne devrait être une menace pour personne, ou comme Flannery O’Connor l’a dit, « La vérité ne change pas en fonction de notre capacité à la maîtriser émotionnellement ».

La réalité est que je ne peux être sûr que de moi. Je sais que je ne suis pas sur la liste de salarié de quiconque. Mais quand j’ai examiné les preuves, je suis arrivé à une conclusion complètement différente de celle du reste du mouvement pour la vérité. Personne ne devrait me croire sur parole ; Je vous exhorte tous à scruter mes recherches et conclusions, attentivement, et je souhaite que les dirigeants du mouvement de la vérité disent la même chose. Aucun d’entre nous ne devrait accorder de valeur à une déclaration sans avoir préalablement examiné les preuves par lui mêmes, mais nous avons été trop occupés à élever nos familles et vivre nos vies, pour nous permettre plus qu’un coup d’œil rapide sur le 11 Septembre.

Le tri des indices sans issue et des fausses pistes, exige un engagement de temps dont la plupart d’entre nous ne dispose pas. Le fait est que très peu de gens sont capables de faire des recherches , alors nous faisons confiance aux autres pour nous apporter la vérité; quelque chose que nous avons été formés à faire depuis que nous étions assez vieux pour lire les nouvelles dans les journaux quotidiens. Nous ne sommes pas des êtres immortels avec un temps sans fin, donc plus souvent qu’autrement; la façon dont nous arrivons à « la vérité » est de croire tout ce qui nous convient.

Cela explique pourquoi les chercheurs de verité ne considèrent presque jamais que le meilleure façon de contrôler l’opposition est de la conduire. Cela illustre aussi pourquoi il est si difficile pour nous de reconnaître que les dirigeants de «la contestation » sont plus intéressés à nous garder occupés à des harangues et des querelles  intestines, alors que la machine de guerre fonctionne , plutôt que d’exposer les mensonges qui ont permis de commencer les guerres.

Nous nous mentons à nous-mêmes. Vous savez si oui ou non vous être honnête dans votre enquête, et vous savez comment vérifier si oui ou non le leader que vous suivez est honnête aussi. Depuis l’école primaire, nous avons appris que la meilleure façon d’acquérir des connaissances est d’utiliser la méthode scientifique, il est grand temps pour le mouvement pour la vérité sur le 11 Septembre de l’appliquer au 11/9, de prouver, ou d’infirmer, quelque chose; n’importe quoi. Toute personne qui veut sincèrement la vérité doit examiner toutes les hypothèses auxquelles elles sont attachées et se demander si elle peut résister à un examen scrupuleux. Si elle ne peut pas alors cela ne peut pas être la vérité.

S’exprimer. Exposer les mensonges. Arrêtez les guerres.

Heureusement, la rengaine est usée, et la vérité est à la hausse. Merci au travail des personnes, comme François Sebesi et François Roby, la méthode scientifique fait un retour dans la recherche 9/11. Je connais ces deux messieurs à travers un projet de paix sur lequel nous avons collaboré appelé, « 9/11 Crash Test ».

Si vous n’en avez pas entendu parler , vous pouvez remercier le 9/11 Truth Movement pour cela; nous ne sommes pas sous leur contrôle, par conséquent, ils sont obligés de nous ignorer.

Dans l’esprit de la « Mythbusters » show, l’idée est de monter une section réelle d’une aile de Boeing 767 sur un chariot a fusée, et le faire rentrer en collision a 550+ MPH avec des colonnes en acier construites selon les mêmes spécifications que celles du World Trade Center, au point d’impact. Mes collègues et moi tentons de prouver ou d’ infirmer, une hypothèse, ce qu’aucun autre groupe de vérité ose tenter.

En utilisant la physique et l’ expérimentation empirique, nous pouvons prouver que les images du jet ont été truquées par les médias, mais prouver ce qui ne s’est pas produit est seulement une partie du projet; si nous ne parvenons jamais à obtenir du temps de test pour le chariot à fusée, nous allons aussi essayer de prouver ce qui s’est produit . Nous allons le faire en utilisant les preuves photographiques que nous avons tous à notre disposition, pour observer les dégâts tels que constatés.

Une véritable enquête forensic commence par examiner les éléments de preuve sur les lieux du crime, mais ce sont ces preuves que le mouvement pour «  la vérité » ne veut pas toucher .

De toute évidence, si les groupes populaires sont sous contrôle, alors , logiquement , on trouvera la vérité la où ils craignent de marcher; les trous d’impact sur les trois sites du 11 Septembre permettent d’Identifier la façon dont ils ont été découpés, et vous permettra d’ identifier les suspects les plus probables.

9/11 Crash Test propose de détourner une partie infime des millions de dollars que les groupes du mouvement pour la verité américains acceptent, pour prouver une fois pour toutes, que ce soit ou non ce que nous a montré à la télévision représentait un événement réel. Pour une fraction de ce que AE911T recueille chaque année, nous pourrions éliminer tout à fait l’affirmation «pas d’avions»  et du même élan, éliminer un obstacle majeur à unir l’opposition sous une seule bannière.

Saisir cette occasion démontrerait au monde que les groupes disparates pour la verité sur le 11 septembre peuvent travailler ensemble pour appliquer la méthode scientifique et résoudre des problèmes, qui changeront instantanément l’impression publique d’un mouvement de cinglés portant des entonnoirs sur la tête, à un mouvement de gens militants sérieusement pour la paix , capables de remettre en cause le statu quo.

Personnellement, je ne vois pas de problème plus important à résoudre que les guerre sans fin a la terreur depuis le 11 Septembre.

Notre projet, 9/11 Crash Test, est un exemple d’idée qui pourrait mettre un terme à l’impasse, et l’inertie, du mouvement pour la vérité sur le 11 Septembre. Je suis sûr qu’il y a d’autres idées, et cette conférence est l’endroit idéal pour en discuter, mais de continuer à signer les mêmes pétitions, et en suivant les mêmes dirigeants en tournant en rond, est de la folie. Quelque chose doit changer.

Il y a  Six ans 9/11 Crash Test a publié sa première vidéo intitulée « Fatigué des guerres sans fin ». Dans cette vidéo, je dis que si vous êtes comme moi, et ne voulez pas laisser à vos petits-enfants un monde où ils peuvent être envoyé à la guerre en croyant des mensonges impossibles, nous les gens devons travailler ensemble pour exposer la vérité. Nous sommes en 2018, et cet anniversaire marque une étape sinistre (qui se dessine comme une pierre tombale), que le Mouvement pour la Vérité doit considérer. Toute personne née après le 11 Septembre, 2001 est en mesure d’être enrôlé dans l’armée américaine pour combattre dans des guerres, sur la base d’un mensonge  énoncé avant leur naissance.

Si ce cauchemar orwellien n’est pas le genre de monde que vous voulez laisser à vos enfants, il appartient à chacun d’entre nous de dire la vérité. Cela peut être difficile au début, mais vous n’êtes pas seul; 9/11 Crash Test est derrière vous.

Il y a dix-sept ans, personne ne savait ce qui s’était  passé, mais ces jours sont révolus. Aujourd’hui, nous pouvons prouver ce qui est arrivé, et la seule chose sur notre chemin est le mouvement pour la « vérité ». Merci encore, à François Roby, François Sebesi et aux personnes concernées dans le monde entier, pour donner une chance à la vérité (et la paix).

Très cordialement,

 Steve De’ak

 

In English:

The text below is a draft copy of a message to my friends François Sebesi and François Roby, who will speak at a French conference on 9/11,
“SEPTEMBER 11, 2001 – DUTY OF MEMORY”
Technical and scientific proof of the appalling imposture.

Paroles de François – prélude

 

Aug. 27, 2018

 

Hello, I’m Steve De’ak, sending greetings to my friends, Francois Roby and Francois Sebesi, to attendees of the conference, SEPTEMBER 11, 2001 – DUTY OF MEMORY, and to 9/11 Truth Seekers everywhere.

It has been seventeen years, but I can remember exactly where I was, and what I was doing, when the World Trade Center was attacked.  I’m sure most of us can.  For those of you who were too young to remember, 2001 was a time when cell phones didn’t have cameras, when Internet “social media” was a text-only chat room, and when YouTube was nothing more than a gleam in the all-seeing eye of the Intelligence services.  Compared to today, in 2001, online resources were limited.

Shock and Awe

For me, I was driving to work when I heard the news, and when I arrived, I recall, at first, no one knew what happened.  Like a scene from a disaster movie, an explosion had left the North Tower of the World Trade Center with a gaping, grinning hole in its side, belching clouds of dust, paper and smoke.  As the networks focused their cameras on the north face of the North Tower, the first witness reports rolled in; some people said it was a bomb, some said it was a small plane, and some people said they saw missiles, but CNN chose to lead with what one of their executives, Sean Murtagh, said, which was that it was a large commercial jet; providing a clue as to how the ruse was accomplished.  Using the power of suggestion, they were setting the stage for the assault on our senses, and the challenge to our collective sanity, which was just around the corner, when they broadcast what we thought, was a plane flying through a steel building.

Shock and Awe is a term used to describe a military strategy of rapidly dominating an enemy by applying overwhelming force.  On 9/11 the enemy was We the People, and the overwhelming force was the firepower of the Western propaganda machine.  It was then that the Powers that Be declared war on the rest of us, and as is so often the case in war, the initial bombardment was intended to beat us into submission and eliminate any chance of resistance.  Under a relentless, days-long barrage of terrifying images, and descriptions, of the horror taking place in lower Manhattan, we were predictable putty in the propagandists’ hands; for a while. Today though, with the benefit of a decade and a half of hindsight, in the archived broadcasts from the morning of September 11th it can be seen how easily we were fooled.

The networks disregarded the reports from witnesses on the street in favor of the story told by their executives, and because there was only a short 18-minute period between the explosion at the North Tower, and the “live” shots of UA 175, we didn’t have time to question anything.  As a testament to the efficacy of propaganda, still to this day, what appears to be the vast majority of humanity is hopelessly spellbound by what amounted to a cheap special-effect, delivered with a straight face by Government and Media figureheads that allegedly have the best interests of We the People in mind, but which were in fact preying on, and manipulating our trusting nature (and indoctrinated faith in authority), into making us believe impossible things.

Their apparent goal was to force us into choosing between maintaining one’s intellect, by seeing 9/11 for the fraud it is, or following the crowd and fading into what the late Gerard Holmgren called, “Intellectual Senility.” Unfortunately, the world chose the latter, with the fruits of our shared apathy and willful ignorance being a burgeoning global police state, endless war, and a shameful record of looting, murder and torture.

As time passed and the fog of war lifted, people started to realize something was seriously wrong with the official story, and many turned to the 9/11 Truth Movement for comfort, thinking at least someone was doing something about it.  We could see money being raised, petitions being signed, court cases being opened, billboards being displayed, and even Richard Gage on CNN, but if you set aside the rhetoric and examine the results of their activism, all the truth movement has accomplished is to prevent an open discussion of the facts.

Finding the truth, the actual truth, about what happened that day, is almost impossible by following the work of the truth movement.  The leaders will simply ignore evidence that contradicts their arguments and carry on like they never saw it.  They then publicly argue among themselves, as if only their hypotheses carry any weight, while pointing a hypocritical finger at each other (and everyone else), for being a spy.  I am no expert, but this is exactly what I would expect from false prophets in a bogus peace movement; I suspect this is what controlled opposition looks like.

By now it should be obvious exposing the truth was never the goal; that their intent all along was to divide and conquer us.  Good propaganda always targets emotion, not reason, which reveals why truth seekers are often angered when someone challenges whatever it is we believe happened on 9/11, because we are emotionally attached to it.   But the truth is what it is, whether or not it agrees with us, or with what the 9/11 Truth Movement is selling.  If the Truth is the goal, it should be a threat to nobody, or as Flannery O’Connor put it, “The truth does not change according to our ability to stomach it emotionally.”

The reality is I can only be sure about me.  I know I’m not on anyone’s payroll, but when I examined the evidence I came to a completely different conclusion than the rest of the truth movement.  Nobody should take my word for anything; I urge everyone to scrutinize my research, and conclusions, carefully, and I wish the leaders of the truth movement would say the same.  None of us should take at face value any claim without first examining the evidence for ourselves, but we have been too busy raising families, and living our lives, to afford more than a cursory glance at 9/11.  Sorting through the dead-end clues, and false leads, requires a time commitment most of us aren’t prepared for.  The fact is very few people are able to do any research at all, so we trust other people to bring us the truth; something we have been trained to do since we were old enough to read the news in the daily papers.  We aren’t immortal beings with endless time, so more often than not; the way we arrive at ‘the truth’ is to believe whatever suits us.

This explains why truthers almost never consider the best way to control the opposition is by leading it.  It also illustrates why it is so difficult for us to recognize that the leaders of the opposition are more interested in keeping us occupied with red-herrings and infighting, while the war machine marches on, than they are with exposing the lies that started the wars to begin with.

We’re lying to ourselves.  You know whether or not you’re being honest in your investigation, and you know how to verify whether or not the leader you’re following is being honest, too.  Since grade school, we were taught the best way to acquire knowledge is by using the scientific method, and it is long past time for the 9/11 Truth Movement to apply it to 9/11, to prove, or disprove, something; anything.  Anyone that sincerely wants the truth needs to examine whatever 9/11 hypothesis they’re attached to, and ask themselves if it can withstand such scrutiny.  If it can’t then it can’t be the truth.

Speak out.  Expose the lies.  Stop the wars.

Fortunately, the veneer is wearing thin, and the truth is rising.  Thanks to the work of people, such as Francois Sebesi and Francois Roby, the scientific method is making a comeback in 9/11 research.   I know these two gentlemen through a peace project on which we’ve been collaborating called, “9/11 Crash Test.”  If you haven’t heard about us, you can thank the 9/11 Truth Movement for that; we are not under their control, consequently they are forced to ignore us.

In the spirit of the “Mythbusters” show, the idea is to mount a real section of wing from a 767 on a rocket sled, and collide it at 550+ MPH with steel box columns built to the same specifications of the World Trade Center, at the point of impact.  My colleagues and I are attempting to prove, or disprove, a hypothesis, something no other truth group dares to attempt.  By using physics, and empirical experimentation, we can prove the jet impacts were faked by the media, but proving what didn’t happen is only part of the project; if we ever do manage to get rocket-sled test center time, we will also attempt to prove what did happen.  We will do this by using the photographic evidence we all have at our disposal, to recreate the damage as found.

A genuine forensic investigation begins with examining the evidence at the crime scene, but this is evidence the truth movement won’t touch.  Obviously, if the popular groups are under control, then logically the truth will be found where they fear to tread; the impact holes at all three 9/11 sites.  Identify how they were cut, and you will identify the most likely suspects.

9/11 Crash Test proposes diverting a tiny portion of the millions of dollars the American truth groups accept, to prove once and for all, whether or not what we were shown on television depicted a real event.  For a fraction of what AE911T collects every year, we could eliminate the “no planes” contention altogether, and in the process, eliminate a major hurdle in uniting the opposition under one banner.  Seizing this opportunity would demonstrate to the world that the disparate 9/11 Truth Groups can work together to apply the scientific method to solve problems, which would instantly change the public impression of the movement from one of tinfoil-hat wearing nutters, to one of serious peace activists, capable of challenging the status quo.  Personally, I can think of no greater problem that needs solving than 9/11’s endless War on Terror.

Our project, 9/11 Crash Test, is just one example of an idea that can stop the impasse, and inertia, of the 9/11 Truth Movement.  I’m sure there are other ideas, and this conference is the perfect place to discuss them, but to continue signing the same petitions, and following the same leaders in circles, is madness.  Something needs to change.

Six years ago 9/11 Crash Test released its first video entitled, “Tired of War without End.”  In that video I said that if you’re like me, and don’t want to leave your grandchildren a world where they can be sent to war believing impossible lies, then We the People must work together to expose the truth.  It is now 2018, and this anniversary marks a grim milestone (that looms like a tombstone), for the 9/11 Truth Movement to consider.  Anyone born after September 11, 2001 will be able to enlist in the US Military to fight in the wars, borne of a lie, told before they were born.   If this Orwellian nightmare isn’t the kind of world you want to leave to your children, then it is up to each of us to speak the truth.  It can be difficult at first, but you’re not alone; 9/11 Crash Test has your back.

Seventeen years ago no one knew what happened, but those days are over.  Today we can prove what happened, and the only thing standing in our way is the 9/11 Truth Movement.   Thanks again, to Francois Roby, Francois Sebesi, and to concerned people the world over, for giving the truth (and peace), a chance.

Very Sincerely,

 

Steve De’ak

 

 

2 Comments

Leave a Reply





yankee451.info The Truth Hurts